Source : Midi Libre (Novembre  91)

 

Trois femmes savent

Conjuguer la peinture

Mireille Bétou, Ilsée et Hélène Vasseur

Invitées du lycée Montaury

 

 

 

Dans le parloir du lycée Montaury, trois jeunes femmes ayant pas mal de talent, exposent, chacune, une dizaine d’œuvres : il s’agit de Mireille Bétou, Ilsée et Hélène Vasseur.

Née à Rodez, Mireille Bétou, qui a fait des études artistiques, puis d’arts graphiques à l’école des Beaux-Arts de Perpignan a été « directeur » artistique de l’agence de publicité Imago, à Perpignan.

Dans notre ville, où elle vit et s’occupe de ses deux jeunes enfants, elle peint beaucoup : elle a exposé en groupe, notamment en participant aux quatre dernières « Féri’Art » de Nîmes, à « Arts vivants en Languedoc », l’été dernier à Sauve ; elle a présenté des expos personnelles à Méjannes-le-Clap et à Rodez.

A Montaury, elle a accroché d’excellents dessins au fusain et de grandes acryliques. Son expression est « à la mesure d’un geste large, générateur de ligne de force ».

Capter le mouvement, tout en faisant jouer la solide harmonie des volumes et des couleurs, telle est la démarche de Mireille Bétou.

Ilsée (sous ce pseudonyme se cache la fille d’un couple d’artistes nîmois réputés) après des études artistiques à l’Ecole nationale supérieure des Arts appliqués Duperré, à Paris, puis à l’école des Arts appliqués et métiers d’art, Olivier de Serres de la capitale, a travaillé (en illustration) pour la publicité et l’édition.

Depuis trois ans, elle enseigne la peinture et le dessin à Nîmes.

Depuis 1976, Ilsée a exposé en groupe (à Dunkerque, Bayeux, Montpellier, Sauve etc) et individuellement (à Nîmes : au C.E.T.S. et à la médiathèque Marc Bernard).

Dans les œuvres, de petit format qu’elle a confiées aux cimaises de Montaury, Ilsée « manie la couleur comme un flux d’énergie vitale, pour en

Faire surgir des figures oniriques (des portraits de femmes) émanant d’une secrète mythologie personnelle ».

Enseignant le dessin à Calais, où elle vit, Hélène Vasseur, après des études à l’école des Beaux-Arts de cette ville a exposé avec les « graveurs du Nord », a Dunkerque et dans plusieurs ville de France.

Elle pratique avec bonheur l’aquarelle, le pastel et l’acrylique, une peinture émulsion obtenue par la dispersion de pigments de couleur, broyés à l’eau, dans un latex (une résine thermoplastique).

La peinture d’Hélène Vasseur est intimiste ; l’artiste exprime « la présence » dans l’instant saisi et dans la lumière magnifiée.

A Montaury, trois talents confirmés que nous encourageons, et dont nous devons voir les prestations.